7 choses à savoir pour éviter une hépatite

Hépatites
7 choses à savoir pour éviter une hépatite

Nous vous livrons quelques conseils, surtout si vous prévoyez de partir en vacances dans une région endémique où les conditions d’hygiène sont mauvaises.

1. Ne buvez pas d’eau contaminée

Elle est l’origine de l’hépatite E, moins connue que les hépatites B et C. C’est une maladie courante dans les pays ayant un faible accès aux services essentiels d’alimentation en eau et d’assainissement. En effet, faute de traitement des eaux, les virus excrétés dans les selles des sujets infectés parviennent dans les eaux destinées à la consommation humaine. Attention donc si vous prévoyez des vacances dans ce type d’endroits à faire attention à ce que vous buvez. Evitez l’eau du robinet, mais aussi les glaçons ! Même pour se brosser les dents, une eau non contaminée est recommandée.

2. Ne nettoyez pas de plaies à l’eau

Pour les mêmes raisons, en cas de blessure accidentelle, ne jamais nettoyer la plaie avec l’eau du robinet. Il faut le faire uniquement avec un désinfectant.

3. Ne mangez pas n’importe quoi

Éliminer tous les aliments crus, même quand ils sont lavés. Sachant que l’eau de lavage risque d’être elle-même contaminée, mieux vaut ne consommer que des légumes cuits. Pas toujours tentant, certes, en cas de grande chaleurs, mais c’est recommandé, d’autant plus que, dans les régions à risque, ces aliments peuvent être aussi infectés par d’autres germes pathogènes. Il est donc préférable d’éviter la consommation de fruits ou légumes non cuits (sauf ceux ayant une pelure), et des salades vertes; mais aussi des viandes et poissons crus tout comme les fruits de mer et autres crustacés qui se consomment généralement crus.

4. Attention aux virus dans la viande

Sachez que le virus de l’hépatite E sévit aussi dans les pays occidentaux à cause d’une ingestion de viande mal cuite. En cause : des produits dérivés provenant d’animaux infectés (le plus souvent des porcs). L’Organisation mondiale de la santé a publié un rapport sur l’incidence de l’hépatite E en Europe, lequel montre que l’incidence de la maladie dans les pays développés est largement sous-estimée. Entre 2005 et 2015, le nombre de cas d’hépatite E a en effet été multiplié par dix. Une hausse des cas liée à la propagation de certaines souches du virus au fil des années. Selon l’OMS, elles viennent potentiellement de « la consommation de saucisses de porc et de jambon vendus en supermarché en Angleterre et au Pays de Galles, vecteurs supposés du virus ».

5. Limitez les boissons énergétiques…

Le fait de consommer sans modération ce type de breuvages peut en effet provoquer des dommages sévères au foie et des hépatites. A l’origine de ces dégâts: une surdose de vitamine B3, fortement présente dans ce type de produits.

6. … mais aussi les compléments alimentaires

Selon les estimations des services de santé, environ 23 000 visites aux services d’urgence sont dues, chaque année, à des événements indésirables liés aux compléments alimentaires (en première ligne minceur, capillaire, hypocholestérolémiant, vitalité et digestion)

7. Et côté vie intime…

Évitez les contacts sexuels oro-anaux et ayez des relations protégées !


Source : Top Santé

Source 2 : Le Journal de l’environnement

Vos commentaires