8 questions pour tout comprendre sur la sophrologie

Soins de support
8 questions pour tout comprendre sur la sophrologie

Force est de reconnaître qu’il n’est pas toujours évident, de l’extérieur, de savoir en quoi consiste vraiment la sophrologie et quelle est la différence avec la relaxation ou encore la méditation. Marie-Christine Mastrandréas, Sophrologue, nous éclaire sur le sujet…

sophrologue (1)
Marie-Christine Mastrandréas

Quand cette discipline a t elle été créée ?

Elle est née dans les années 60, sous l’impulsion d’un neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Il s’agit d’une approche psycho-corporelle, qui permet de détendre le corps et l’esprit. Elle puise ses sources dans le yoga, la méditation et la relaxation.

Sur quels piliers s’appuie-t-elle ?

La sophrologie s’appuie sur la relaxation (détente musculaire), la respiration (voie d’entrée vers la relaxation), et la visualisation.

Qu’entend t on par « visualisation » ?

Il s’agit de mobiliser des souvenirs heureux du passé pour transformer notre vision de l’existence. On apprend à anticiper positivement une situation anxiogène.
La visualisation peut aussi aider à se projeter dans l’avenir, de façon positive, en se visualisant de nouveau en bonne santé et avec des projets. C’est un pas capital vers la guérison.

Quelles sont les vertus de la sophrologie ?

Les bienfaits physiques sont la détente physique et la décontraction musculaire (de la tête aux orteils). C’est une véritable recharge énergétique. La détente du corps permet une détente de l’esprit. Au delà d’un plus grand bien être, le système immunitaire s’améliore ainsi que les troubles du sommeil.

Par cette détente on atténue aussi les douleurs physiques et articulaires, mais aussi le mal de dos, les contractions musculaires, ou encore les maux de tête et de ventre.

La sophrologie permet d’être plus serein au quotidien, de mieux vivre les interventions chirurgicales ou d’appréhender les traitements dans de meilleures conditions avec plus d’acceptation. On devient acteur de sa guérison dans tous les sens du terme pour améliorer sa qualité de vie.

Faut-il faire des séances régulièrement ?

Un accompagnement régulier est très important dans le cas de maladies chroniques ou dégénératives comme le cancer. Le fait de pratiquer souvent permet d’alléger la rumination mentale, de mieux gérer le stress et de pouvoir nommer les émotions (colère, tristesse, anxiété…).

Quelle est la différence avec la méditation ?

Axée sur l’instant présent, cette dernière consiste à prendre conscience de notre intériorité (respiration, sensations, perceptions… sans jugement avec un accueil bienveillant). Cette pratique permet de calmer le mental et acquérir une connaissance de soi.La méditation n’a pas de visée thérapeutique contrairement à la sophrologie.

Quelles sont les indications pour recourir à la sophrologie ?

Elle est pertinente pour les problèmes de sommeil, dans les cas d’addictions, de troubles alimentaires, dans la gestion de la douleur, pour traiter le mauvais stress, améliorer la confiance en soi, préparer aux examens, traiter l’anxiété… Au delà du domaine médical, la sophrologie est aussi utilisée en entreprise pour accroître le bien être des collaborateurs.

Que faut-il retenir ?

Les séances permettent de libérer les tensions physiques, émotionnelles et mentales.

Le but de la méthode est de se remettre à l’écoute de son corps, pour identifier l’état de stress, la fatigue et apprendre à y répondre par des réflexes de détente.

Grâce à une pratique répétée, se crée un espace de paix, de sécurité intérieure. On reprend les rênes de son existence.

Vos commentaires