Arthrose et arthrite : quelles différences ?

Arthrose et arthrite : quelles différences ?

Alors que les 7 et 8 octobre prochains, se tient à Paris le salon de la polyarthrite et des rhumatismes inflammatoires chroniques, Voix des patients apporte un éclairage sur deux maladies distinctes, bien que souvent confondues.

Il faut dire que les symptômes sont assez similaires et caractérisées par des douleurs articulaires. Toutefois, il existe quelques différences.

L’arthrose

L’arthrose apparaît principalement au niveau des cartilages articulaires et des tissus recouvrant les extrémités des os. Cette maladie dégénérative des articulations se caractérise en effet par une usure mécanique due à l’usage répété de l’articulation. Elle entraîne des douleurs liées aux mouvements, lesquelles se manifestent lors des efforts. On estime que de nombreux facteurs pourraient favoriser cette affection, notamment le surpoids, l’obésité, les traumatismes ou encore les anomalies anatomiques. L’arthrose se manifeste généralement après l’âge de 50 ans.

L’arthrite

De son côté, l’arthrite touche des patients de tout âge. C’est une inflammation de l’articulation qui peut affecter plusieurs zones du corps. Les douleurs sont permanentes et atteignent leur paroxysme au réveil. Cette affection attaque les ligaments, les tendons et les muscles. La sécrétion de quinines détruit progressivement l’articulation. Une prédisposition génétique, un désordre immunitaire ou encore des bactéries peuvent être à l’origine de l’affection. En fonction de son origine, on parle de polyarthrite rhumatoïde, d’arthrite aseptique ou d’arthrite psoriasique.

Quelle prise en charge?

Il convient de s’attaquer, autant que faire se peut, au facteur de risque. Diététique en cas de surcharge pondérale, chirurgie préventive dans les problèmes anatomiques…
Des traitements existent et peuvente s’avérer nécessaires pour soulager les douleurs quand la maladie est installée. Dans les cas d’arthrite due à des troubles métaboliques, les anomalies biologiques mises en cause sont traitées. En ce qui concerne les désordres immunitaires, les médecins peuvent mettent en place une biothérapie utilisant des micro-organismes vivants. Mieux vaut prévenir ces affections plutôt que de les guérir, compte tenu de la lourdeur des traitements. Cela passe par une alimentation saine, équilibrée et riche en minéraux, antioxydants, oligo-éléments et vitamines.

Vos commentaires