Magie du web : ce garçon autiste reçoit des milliers de cadeaux

Autres maladies
Magie du web : ce garçon autiste reçoit des milliers de cadeaux

C’est une belle histoire comme il en circule parfois sur le web : celle d’un papa qui lance un appel sur Facebook pour que son fils autiste reçoive « quelques cartes » pour son anniversaire au beau milieu de l’été. Mais la situation s’emballe…

Surprise : le 11 août dernier, c’est un raz-de-marée de courriers et de cadeaux qui sont parvenus à Kevin depuis le monde entier. Pour ses 11 ans, le jeune garçon a en effet été très gâté avec un lâcher de ballons (offert par une habitante de Guyane), un gros gâteau (en forme de son héros), des dizaines de cadeaux et des centaines de dessins. Sans parler des milliers de « Gros bisous », « On pense à toi », « On te souhaite un joyeux anniversaire » couchés sur des cartes de toutes les couleurs.

Vous vous en doutez, quand on est autiste, on n’a pas beaucoup d’amis ,

avait écrit Laurent, le père de Kevin, dans un message posté sur facebook. Il n’imaginait pas que le réseau social allait s’enflammer de la sorte. Quelques jours plus tard, des centaines de courriers sont arrivés au domicile de la petite famille, à Grenoble, dans l’Isère. A tel point que le facteur était un peu désemparé avec cinq caisses remplies de 2 000 lettres et colis.

La Poste a renforcé son personnel pour nous,

confient Laurent et sa femme, Myriam, qui n’en reviennent toujours pas. Les plis sont arrivés des quatre coins de France, de New York, de Belgique, d’Angleterre et d’ailleurs.

Grâce à cet appel, l’enfant s’est senti beaucoup moins seul. Adopté en Ethiopie quand il était bébé, et diagnostiqué autiste à 18 mois, Kevin est très rarement invité à des anniversaires.

Cela fait peur, j’imagine, aux parents. Il n’est ni débile ni bébé, comme on l’entend parfois. Il est lui, avec sa timidité et ses difficultés,

explique Laurent, son papa, cuisinier de profession. Nul doute que cet incroyable élan d’affection et de solidarité lui aura mis du baume au cœur de toute la famille, et notamment de Kevin.

Je suis très content, bisous

a-t-il répondu sur une vidéo mise en ligne par ses parents.

Depuis quatre ans, il a acquis le langage. Désormais, il lit et écrit, mais ce fut un combat de tous les jours. Face au manque de structures adaptées en France, la mère adoptive de Kevin a dû arrêter de travailler pour s’occuper de lui.

En France, pas moins de 600 000 familles sont concernées par l’autisme, mais les solutions d’accompagnement sont encore peu nombreuses. La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées s’est engagée à faire bouger les lignes…

Carole, la maman d’un petit bébé trisomique de 4 mois, prénommé Marcel, avait elle aussi il y a quelques mois réussi à mobiliser la toile. Le web regorge d’élans populaires de ce type. Des élans qui, face à la difficulté que représente la maladie, nous font du bien à tous!

Vos commentaires