Mangez des fruits pour ralentir le vieillissement de vos poumons !

Cancers
Mangez des fruits pour ralentir le vieillissement de vos poumons !

Régulièrement, on nous suggère de consommer des fruits et des légumes pour éviter l’obésité, le diabète et les cancers. Une récente étude suggère que cela aurait aussi du bon pour la fonction respiratoire, et ce même chez les anciens fumeurs.

Pollution et tabagisme accélèrent le vieillissement des poumons, et favorisent l’apparition de maladies respiratoires chroniques. Une étude parue dans European Respiratory Journal révèle toutefois qu’il est possible de ralentir le déclin de la fonction pulmonaire en consommant régulièrement des fruits frais.

Cela ne signifie pas pour autant que l’on peut effacer tous les dégâts générés par la nicotine, mais ce type de régime améliore la situation. Pour les adultes n’ayant jamais fumé, c’est une excellente solution pour ralentir le vieillissement naturel des poumons.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs américains ont étudié la fonction respiratoire de plus de 680 volontaires âgés en moyenne de 43 ans. Ils ont été sélectionnés en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Norvège. Plus de 40% d’entre eux ont confié avoir fumé au cours du suivi, et 16% étaient des fumeurs réguliers. En 2002, puis en 2012, ces participants ont réalisé un test de spirométrie. Autrement dit, on a mesuré le volume d’air maximal que leurs poumons pouvaient expirer en une seconde, ainsi que le volume maximal inspiré en six secondes.

Ralentir le vieillissement pulmonaire

Les informations données sur leur alimentation révèlent que le thé, les pommes, les bananes, les tomates et la vitamine C ralentissent le vieillissement pulmonaire. Les personnes qui consomment 3 portions de fruits frais par jour ont des poumons plus jeunes que ceux qui consomment à peine une tomate ou une portion de fruits par jour. Cela s’explique par le fait que les tomates sont riches en lycopène, une substance antioxydante connue pour réduire l’inflammation des bronches. De même, les flavonoïdes, des antioxydants présents dans de nombreux aliments, joueraient un rôle protecteur.

Les experts estiment que c’est vers 30 ans que la fonction pulmonaire commence à décliner, à une vitesse variable en fonction de l’état de santé de chacun. Ces résultats confirment la nécessité de poursuivre les conseils nutritionnels, en particulier à destination des personnes à risques de développer des maladies respiratoires comme la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

En France chaque année, le tabac est responsable de 80% des cas de BPCO. Pour les 3,5 millions de personnes concernées par cette maladie, monter l’escalier ou tout simplement rester debout est une épreuve, en raison de l’insuffisance respiratoire. Faute de traitement curatif, près de 200 000 patients ont besoin d’oxygène au quotidien. Des chiffres qui invitent à une approche plus préventive…

Vos commentaires