Prévention des maladies chroniques : 7 conseils pour mieux dormir

Prévention des maladies chroniques : 7 conseils pour mieux dormir

Les vertus du sommeil en prévention des maladies chroniques sont vantées par de nombreux spécialistes. Le fait de bien dormir est important aussi pour se remettre de la fatigue liée aux traitements et éventuelles interventions. 7 conseils pour tomber dans les bras de Morphée. Et y rester jusqu’au lendemain matin !

1. Bouger la journée

Pratiquer une activité physique dans la journée permet de se dépenser, d’être plus fatigué le soir (physiquement et pas mentalement), et donc de mieux dormir. Sans parler des bienfaits pour la santé en général.

2. Se tenir à l’écart du stress

C’est bien connu : la nuit, on prépare sa journée. Et la journée, on prépare sa nuit. Autrement dit, la nuit, un bon sommeil permet d’être au top le lendemain. Et le jour, le fait de se tenir à l’écart du stress et des personnes toxiques permet d’être plus serein, et donc de mieux s’endormir.

3. Manger léger le soir

Manger comme un roi le matin, comme un prince le midi, et comme un roturier le soir. La formule a le mérite d’imager l’importance d’un repas léger le soir, riche en sucres lents plutôt qu’en protéines ou en graisses. Idéalement, il faudrait le prendre 1 h 30 avant le coucher. Et bien sûr, ne pas l’assortir d’alcool. Il va sans dire que le café, le thé, le jus d’orange, les sodas, et les boissons énergisantes sont à proscrire.

4. Eviter les écrans avant de dormir

Dans l’idéal, il faudrait ne plus utiliser d’écrans après le dîner, mais plutôt lire ou écouter de la musique. Cela contribue à s’assurer un environnement propice au repos, sachant qu’à l’inverse, la lumière bleue joue le rôle d’excitant. Ordinateurs, tablettes et smartphones bloquent la production de mélatonine, l’hormone sécrétée par notre organisme lorsque le jour diminue et lui signale qu’il va bientôt falloir dormir. De plus, trop de personnes dorment avec leur téléphone allumé, ce qui induit un sommeil « en mode sentinelle », sans parler des effets nocifs des ondes à proximité du cerveau.

5. Une chambre calme et à bonne température

Mettez toutes les chances de votre côté avec une chambre propre (ce qui suppose de passer l’aspirateur de temps en temps pour éviter les amas de poussière), isolée du bruit, sans lumière ni odeur artificielle. Quant à la température, elle doit être d’environ 18 °C.

6. Faire face à l’insomnie

Certaines insomnies sont de courte durée, en réaction à une situation stressante. D’autres s’inscrivent dans la durée. Une thérapie comportementale peut permettre de la résoudre, tout comme des séances de sophrologie, d’hypnose, d’acupuncture ou même d’osthéopathie.

7. Opter pour un rituel

Pour un sommeil de qualité, il faudrait se lever tous les jours à la même heure y compris le week-end, puis stimuler l’organisme (douche, petit-déjeuner, exposition à la lumière). Néanmoins, il est recommandé de ne rejoindre son lit que lorsque l’envie de dormir se manifeste…

Vos commentaires