Cancer: 25% des patients répondent favorablement à l’immunothérapie

Cancers
Cancer: 25% des patients répondent favorablement à l’immunothérapie

L’immunothérapie s’est considérablement développée ces dernières années. Elle aide le système immunitaire à reconnaître les cellules cancéreuses dans l’objectif de mieux les éradiquer. Et les résultats sont plutôt encourageants…

 

Nous le mentionnions dans un précédent article, en septembre dernier, Marie défrayait la chronique pour être l’une des premières patientes françaises à bénéficier de cette révolution thérapeutique. En quoi consiste exactement l’immunothérapie ? À mobiliser le système immunitaire pour éliminer les cellules cancéreuses après avoir modifié génétiquement les cellules.

Il s’agit donc d’une approche différente de la chimiothérapie. Alors que cette dernière cherche à détruire la tumeur, l’objectif des médicaments d’immunothérapie est de déclencher une réponse immunitaire du corps contre les cellules cancéreuses. Cette approche a bouleversé la prise en charge des cancers depuis quelques années. Force est toutefois d’observer de fortes disparités d’un type de cancer à l’autre. Il apparaît aussi que plus l’immunothérapie est administrée tôt, plus la probabilité que la réponse se prolonge est élevée. D’où l’intérêt pour les médecins de prescrire l’immunothérapie à des stades plus précoces, et non en dernier recours.

Récemment, une étude a été menée dans le cadre de l’Institut Curie. Au total, 19 essais cliniques ont été analysés afin de tester l’efficacité des traitements du cancer par immunothérapie. Le bilan révèle que ces derniers donnent des résultats durables chez 25% des patients. En effet, cette étude rassemblant 11.640 patients atteints de différents types de cancers, montre qu’un quart de ceux traités par immunothérapie ont présenté une «réponse durable», contre seulement 11% pour ceux qui avaient reçu une chimiothérapie ou une thérapie ciblée. D’autres essais cliniques sont en cours pour tester différentes approches d’immunothérapie. À suivre….

Vos commentaires