Cancer : inclure les enfants dans les essais cliniques

Cancers
Cancer : inclure les enfants dans les essais cliniques

Une étude publiée dans la revue médicale The Lancet Oncology plaide pour inclure les enfants et les adolescents dans les essais cliniques.

D’après les chercheurs, la prise en charge en pédiatrie prend fin après les 18 ans du patient. Or, cette limite arbitraire rend difficile les essais thérapeutiques transversaux incluant, par exemple, des jeunes de 13 à 22 ans. Ce n’est pas interdit par la loi, mais les agences sanitaires le refusent.

« Appliquer l’âge comme critère d’éligibilité à un essai clinique pour le cancer semble, dans une certaine mesure, irrationnel », dénoncent les auteurs de cette étude. Même regret de la part du Dr Nicolas Blin, cité dans les colonnes du Figaro « cette limite historique n’est basée sur aucune réalité scientifique ».

Par conséquent, l’accès aux traitements innovants et à la recherche n’est pas aussi facile pour les enfants et les adolescents que pour les adultes, ce qui peut, notamment, influencer les chances de guérison.

Selon l’Inserm, un enfant sur 440 est susceptible de souffrir d’un cancer avant l’âge de 15 ans. Leur inclusion dans les essais cliniques serait ainsi particulièrement bénéfique pour les jeunes patients.

 

Crédit photo : © Frantab – Fotolia.com

Vos commentaires