Dépistage du cancer colorectal : le parti d’en rire pour en parler !

Dépistage du cancer colorectal : le parti d’en rire pour en parler !

Robert a 54 ans.
 Sur son blog, il aborde avec beaucoup d’humour un sujet grave : celui du cancer colorectal. L’objectif : sensibiliser au dépistage.

Selon lui, « le dépistage du cancer colorectal mérite de profondes investigations».

Dans ses articles, il joue avec les mots pour mettre un peu de poésie. Par exemple, dans son billet intitulé « itinéraire d’un côlon gâté », il nous guide dans cet organe où se concentrent les matières fécales. Avec un style très « enlevé », il met en avant les facteurs de risque, comme l’alcool et le tabac :

imaginez-les comme deux bons gros panneaux bien lumineux sur une autoroute. Et ces écriteaux en lettres de feu diraient grosso-modo : Bienvenue à toi, Cancer Colorectal ! 
Moi, je suis plutôt du genre à ne pas laisser rentrer n’importe qui chez moi. Après, c’est vous qui voyez».

Et pour rappeler la nécessité de se faire dépister, il n’y va pas par quatre chemins :

vu qu’on n’a pas trop tendance à le voir venir, c’est toujours bon de faire une ronde dans le quartier, histoire de ne pas être surpris. Ce cancer, il fait dans le vicieux. Pas le genre de gars qui se pointe sur scène sous les projecteurs en balançant du Carmina Burana les poings levés. Non. Le cancer colorectal agit en sous-marin».

Son propos est imagé et efficace. Mais aussi très comme quand il raconte que quand on est installé dans la chambre de l’hôpital et qu’on enfile sa blouse, sa charlotte et ses chaussons stériles,

on ressemble presque à un chirurgien, à la différence près qu’on a les fesses à l’air».

Jouissif également le passage dans lequel il raconte comment faire du dépistage de sa femme un grand moment romantique. La preuve que l’on peut aborder la prévention de façon ludique ! Si Robert a un talent immense pour jouer avec les mots, il est aussi un comédien très talentueux.

Dans différentes vidéos, il s’interroge sur ces jeunes qui souhaitent “se lancer dans les études de caca”, estime qu’il serait

grossier de ne pas parler de cancer colorectal dans un dîner, et voit de “la poésie dans nos petits étrons quotidiens”.

Produites par Roche, toutes ces vidéos seront diffusées sur les réseaux sociaux à l’occasion de Mars Bleu . Déjà l’an dernier, Roche avait contribué à un spot de sensibilisation dans lequel deux amis abordaient la délicate question du dépistage, à l’occasion d’une balade en forêt.

Un ton un peu décalé et surtout une bonne dose d’humour permettent d’aborder plus sereinement des sujets essentiels”,

conclut Jean-Louis Bertou, à la tête de France Côlon.

Découvrez le blog de robert

Vos commentaires