Annoncer sa maladie à son enfant

Dossiers spéciaux
Annoncer sa maladie à son enfant

Informer son fils ou sa fille qu’on est atteint d’une pathologie grave n’a rien d’évident. Comment trouver les mots ? A quel moment le dire ? Comment ? Faut il officialiser ce moment ? Ou au contraire, en faire quelque chose de très naturel ? Un psychologue, une adolescente et une patiente (aujourd’hui guérie) racontent leur façon de voir les choses. Evidemment, la façon de procéder varie selon l’âge de l’enfant, comme l’explique dans Voix des Patients le pédopsychiatre Marcel Rufo. Il n’en demeure pas moins qu’il est toujours intéressant de bénéficier de conseils et de retours d’expériences dans des moments aussi compliqués…

Vos commentaires