Insuffisants cardiaques : attention aux huîtres !

Insuffisants cardiaques : attention aux huîtres !

Parce qu’elles sont riches en oligo-éléments et pauvres en calorie, les huîtres sont généralement très prisées. Pourtant, même si peu de personnes le savent, elles ne sont pas recommandées pour les insuffisants cardiaques. On estime que ces derniers représentent 5 à 6% de la population française, essentiellement les plus de 65 ans. Et qu’ils sont plus de 140 000 à être hospitalisés après avoir mangé des huîtres ou du poisson fumé. Cela est lié au fait que ces aliments sont très riches en sel (environ 1 g pour huit huîtres et environ 1,5 g pour 60 g de saumon fumé).

Or les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque doivent limiter leurs apports en sel, autrement, ils risquent un œdème aigu du poumon. Lorsque nous ingérons une forte quantité de sel, une partie se retrouve en effet dans le sang.  De ce fait, le volume sanguin augmente par un apport supplémentaire d’eau dans le sang qui va diluer ce sel. La surcharge de travail de pompage est très néfaste pour le cœur, qui , s’il est fragile, ne peut pas assurer ce travail supplémentaire. Le sang s’accumule alors au niveau des vaisseaux pulmonaires, ce qui entraîne une surpression au niveau des poumons. Le patient souffre alors d’une gêne respiratoire. Il a la sensation de se noyer. C’est pourquoi il est important de connaître les risques, et d’agir en conséquence…

Vos commentaires