Mucoviscidose et kinésithérapie à distance, un exemple du “monde d’après”

Accès aux soins
Mucoviscidose et kinésithérapie à distance, un exemple du “monde d’après”

Le confinement lié à la crise COVID19 continue d’avoir des répercussions sur la prise en charge des patients atteints de maladie chronique. Un exemple avec le développement de la kinésithérapie à distance, “sans les mains”, qui ouvre de nouvelles perspectives de suivi des patients. 

Notamment ceux atteints de mucoviscidose et pour qui des soins réguliers avec un kinésithérapeute font partie intégrante du traitement. Chez ces patients, dont l’espérance de vie ne cesse d’augmenter pour atteindre aujourd’hui 50 ans, la kiné à distance pourrait faciliter considérablement le quotidien. Voyages, déplacements, plus besoin d’anticiper pour trouver un professionnel sur place.

Alexandra, atteinte de mucoviscidose, a ainsi pu faire ses consultations à distance avec Sophie Jacques, sa kinésithérapeute. Et elle entend poursuivre ce fonctionnement à l’avenir ! Témoignages en vidéo.

Vos commentaires