Psoriasis : ne pas céder au découragement

Domicile
Psoriasis : ne pas céder au découragement

Ne pas perdre de temps pour soigner cette maladie, telle est la recommandation des spécialistes.
 
En France, près de 2 millions de personnes souffrent de psoriasis, une maladie lourde à porter. D’ailleurs, souvent les malades s’isolent et cachent leurs lésions cutanées. Ils ont tendance à tarder pour consulter ds dermatologues. « Nous faisons tout pour leur redonner confiance ; Cela passe  par une bonne écoute et  des traitements adaptés au degré de sévérité de  leur maladie », observe le Pr Emmanuel Delaporte, chef du Service de Dermatologie au CHRU de Lille.

Cette maladie inflammatoire chronique de la peau, non contagieuse, est due à plusieurs facteurs et se caractérise par l’apparition de plaques rouges. Elle touche le cuir chevelu, les ongles, les coudes, les genoux… et peut être associé éventuellement à un rhumatisme psoriasique.

Le psoriasis est dit léger lorsqu’il est caractérisé par l’apparition de deux à trois plaques ;  modéré quand les lésions sont peu étendues et sévère, lorsque les plaques recouvrent au moins 10% du corps.

La plupart des patients sont touchés par une forme légère de la maladie, et environ 500 000 par une forme modérée ou sévère.

Découragés, les patients, souvent jeunes, sont tentés d’essayer plusieurs traitements, comme la photothérapie, mais cela ne marche pas toujours. Pour le Pr Delaporte, aujourd’hui, nous avons l’arsenal thérapeutique qui nous permet de traiter les psoriasis modérés à sévères car des progrès considérables ont été réalisés.

Nadia, aujourd’hui âgée de 31 ans évoque parfaitement sa désespérance passée sur le site www.psoriasis-facecamera.fr. « A partir de 15 ans, j’ai arrêté les traitements. Je me suis enfermée dans une bulle et me sentais seule. L’été, je ne partais pas en vacances, je ne mettais pas de tee-shirt… » Prise en charge depuis quelques années, elle avoue se sentir désormais plus forte ».

Vos commentaires