Quand tabac et os ne font pas bon ménage…

Droit du travail
Quand tabac et os ne font pas bon ménage…

Nous connaissons tous les conséquences de la nicotine sur le cœur et les poumons, mais qu’en est-il des os ? En réalité, ils seraient eux aussi très vulnérables face à cette substance toxique. C’est en tout cas ce que laisse penser l’analyse que les scientifiques américains ont menée sur 6 500 cas de fractures osseuses.

En effet, leur étude, présentée au colloque annuel de l’American Academy of Orthopaedic Surgeons à Chicago, montrent que l’addiction à la cigarette pourrait retarder la guérison des fractures.

Les résultats sont sans appel : les fractures des fumeurs mettraient plus de temps à se soigner que celles des personnes non fumeuses. Les chercheurs expliquent par ailleurs que, en moyenne, si la guérison totale d’une fracture est effective au terme de 24 semaines, elle exige chez les fumeurs 30 semaines d’attente. Concernant les femmes fumeuses, elles sont naturellement prédisposées à l’ostéoporose après la ménopause. Une réalité scientifique de plus pour dire « stop » à la cigarette !

Vos commentaires