Nutrition & activité physique

Sport : qu’est ce que les APAS ? et à quoi ça sert ?

Les bienfaits de l’activité physique sur la santé sont tellement reconnus que le sport est reconnu comme un soin de support à part entière. A condition d’être parfaitement encadré. C’est là que les APAS entrent en scène…

On ne cesse d’entendre que les patients atteints d’une maladie chronique doivent
« bouger ». Une injonction qui tente autant qu’elle peut heurter. Car ce qui manque, ce n’est pas toujours tant l’envie que les possibilités. Pourtant, c’est possible, à condition de bien s’y prendre. Et pour cela, ont été mise en place des « APAS », comprenez : Activités Physiques Adaptées et Santé. Elles permettent de diminuer l’intensité de maladies métaboliques telles que diabètes, obésité, BPCO ou hypertension artérielle. Les APAS, à la fois pendant, mais aussi après les soins en cancérologie, permettent une amélioration de la qualité de vie, en agissant sur l’anxiété, la dépression, le sommeil, l’image du corps et le bien être.

Les objectifs : réadaptation, amélioration de la santé, de l’autonomie et du bien-être. A condition d’être suivi sur le long terme, en partenariat avec l’équipe soignante. Cette activité est organisée par un intervenant qualifié et doit être encadrée par des éducateurs sportifs spécialisés. Ces derniers sont souvent formés par des oncologues pour être particulièrement au fait des besoins et des spécificités des patients.

Concrètement, comme cela se passe ? Ces activités sont le plus souvent proposées en groupes. La gymnastique douce regroupe de nombreux exercices de renforcement musculaire, de coordination, d’équilibre, d’assouplissement et de relaxation. Des jeux collectifs, avec par exemple des ballons, sont proposés afin de rendre les séances ludiques. D’autres activités physiques telles que des sorties marche ou encore l’aquagym peuvent être organisées. Toutes ces activités sont prescrites par les médecins, et ne peuvent se pratiquer que de manière complètement encadrée, afin qu’elles soient véritablement vos meilleures alliées.

 

Sport sur ordonnance

Une enquête menée par Ipsos en décembre dernier auprès d’un échantillon de 1.000 personnes révèle que 81 % des Français estiment que la pratique d’une activité sportive régulière leur permet d’être en meilleure santé.

Forte de ces statistiques, Marisol Touraine a prévu un dispositif innovant, le sport sur ordonnance. Les médecins traitants sont désormais autorisés à prescrire des activités physiques adaptées aux patients atteints d’affections de Longue Durée (ALD). Cela concerne pas moins de 9 millions de personnes en France.

 

Administrateur

Articles récents

En se projetant en vacances, elle a mieux appréhendé son traitement contre le cancer

Profiter d’un moment de vacances quand on suit un traitement lourd, c’est possible. Encore faut-il…

3 jours ago

Les astuces de Patricia pour retrouver calme et sérénité

Patricia s’occupe beaucoup de ses parents, atteints respectivement d’Alzheimer et de Parkinson. Elle-même souffre de…

1 semaine ago

« Je me suis tue par peur, par fierté et par discrétion »

Atteinte de Polyarthrite Rhumatoïde, Barbara a mis 10 ans à en parler à son employeur.…

2 semaines ago

L’évaluation de la douleur infantile

Comment prendre en charge correctement un enfant qui souffre ? Comment évaluer la douleur d’un…

4 semaines ago

« Je me suis donné le droit d’aller mal, et de le dire »

Atteinte d’une sclérose en plaques, Isabelle a toujours donné le change, pour éviter « d’importuner son…

1 mois ago

Juste après sa grossesse, elle est touchée par une thyroïdite de Hashimoto

Après sa grossesse, Sophie se sentait fatiguée, apathique et surtout gonflée. Elle raconte les difficultés…

1 mois ago