Mannequin et atteinte de vitiligo, qui provoque une dépigmentation de la peau

Maladies rares
Mannequin et atteinte de vitiligo, qui provoque une dépigmentation de la peau

Amy Deanna est atteinte de vitiligo et pourtant, elle est mannequin et égérie d’une marque de maquillage. Une grande avancée pour témoigner de la diversité et de la tolérance…

Le 20 février dernier, l’enseigne de cosmétique américaine CoverGirl choisissait Amy Deanna pour représenter son tout dernier fond de teint. Une première pour l’entreprise mais pas pour l’univers du mannequinat. En effet, la top modèle canadienne Winnie Harlow avait déjà beaucoup contribué à la sensibilisation à l’égard de cette pathologie. À l’origine d’une dépigmentation de la peau, le vitiligo se manifeste par des plaques blanches sur de multiples parcelles du corps.

Happy Thursday y’all ✨ #vitiligo #like4like #instagood #instadaily #filters #muotd #pink #lips #gloss

Une publication partagée par Amy🌹 (@amy.deanna) le

Amy Deanna est ainsi mise en scène dans une vidéo promotionnelle. On la voit se mettre du fond de teint et recouvrir certaines des tâches qu’elle a sur le visage. Elle se demande alors:

Pourquoi avoir tendance à vouloir se fondre dans la masse quand vous pouvez choisir la façon de vous démarquer ?

L’égérie explique, dans un entretien être très fière de participer à cette nouvelle campagne et souhaite sensibiliser les gens sur sa maladie.

C’est une partie de mon identité mais elle ne définit pas qui je suis,

affirme la mannequin qui regrette l’absence de diversité dans le milieu de la mode et de la beauté. Toutefois, l’enseigne CoverGirl est connue pour sa politique en terme d’intégration de la diversité. En 2016, la marque avait choisi deux personnalités étonnantes pour le lancement de ses nouveaux mascaras: une femme portant le hijab, la blogueuse beauté Nura Afia et un garçon, le Youtubeur James Charles. L’entreprise cherche à être la plus représentative possible. Ukonwa Ojo, la direction adjointe de CoverGirl avait déclaré:

Nous voulons nous assurer que les personnes qui […] créent les publicités illustrent la diversité et les diverses communautés dans lesquelles elles vivent.

L’enseigne américaine n’est cependant pas la première à mettre en valeur des mannequins atteints de Vitiligo. Récemment, une autre marque de prêt-à-porter a placé, dans l’une de ses vitrines, un mannequin en plastique affecté par la maladie.

Vos commentaires