Burn out et dépression : comment les distinguer ?

Burn out et dépression : comment les distinguer ?

Dr Baumann, chargé d’enseignement à l’Université Paris et spécialiste du burnout

Le nombre de cas de burn-out augmente de manière importante et aujourd’hui, plus de trois millions de personnes seraient concernées selon une étude publiée mercredi 22 janvier par le cabinet Technologia. La journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail qui se tient ce 28 avril est l’occasion de faire le point sur les différences de cette pathologie avec la dépression.

Le burn out concerne aussi bien les hommes que les femmes et tous les métiers. Il est dû à un investissement trop important dans son travail et à des conditions de travail particulièrement exigeantes. Ce syndrome d’épuisement professionnel n’est pas qu’un gros coup de fatigue, mais une pathologie bien plus sérieuse.

Les symptômes du burn-out

Ils sont à la fois physiques et psychiques : des maux de tête, d’estomac, des troubles du sommeil, des crises de larmes, une fatigue intense … D’ailleurs «la fatigue du burnout n’est pas récupérable facilement par le repos » comme le souligne le Dr Baumann, chargé d’enseignement à l’Université Paris et spécialiste du burnout. Il explique aussi que « tout ce qui est maladie psychosomatique peut-être dépendant du burnout. Des troubles fonctionnels ou respiratoires à répétition peuvent apparaître, de même que des problèmes de santé infectieux car nous avons moins de résistance ». Parallèlement, il y a une perte de confiance en soi, un isolement, un sentiment d’échec sans parler de l’anxiété et de l’ombre de la dépression.

La dépression est une maladie qui survient chez n’importe qui, à n’importe quel moment et à n’importe quel âge, sans raison apparente ou suite à un événement traumatique alors que le burnout est un épuisement physique et psychique qui intervient dans le cadre professionnel. Ce qui n’empêche pas qu’ils peuvent être intimement liés.

Ne pas assimiler burn out et dépression

« La dépression peut suivre ou précéder le burnout mais mieux vaut ne pas assimiler les deux. Les symptômes du burnout et de la dépression sont à peu près les mêmes mais les causes sont différentes. Ce sont des circonstances précises liées au travail qui permettent de faire le diagnostic du burnout » souligne le Dr Baumann. Et d’ajouter «le burnout est une dépression en soi mais il est associé à l’activité professionnelle ».

Lorsque la dépression s’installe suite à un burnout, les conséquences peuvent être dramatiques : idées suicidaires et passage à l’acte. Il est donc primordial de consulter lorsque les premiers symptômes se manifestent afin de sortir de la spirale infernale du burnout. Le médecin prescrit le plus souvent un arrêt de travail, un traitement médicamenteux et une psychothérapie, afin de permettre à la personne de se reconstruire.

Vos commentaires