Maladie d’Alzheimer : trop de préjugés

Maladie d’Alzheimer : trop de préjugés

Hier, comme tous les 21 septembre, se tenait la Journée mondiale de la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Bien que 3 millions de personnes (malades et proches) soient concernées en France, cette pathologie demeure mal connue.

En témoignent les nombreuses idées reçues au sujet de cette maladie, démenties par un récent sondage mené par France Alzheimer. Ce dernier a été réalisé auprès de 1 400 patients entre mars et juin dernier.

« Ils n’ont pas conscience de leur état » : faux !

La croyance la plus répandue consiste à penser que les patients n’ont pas conscience de leur pathologie, alors que 80 % des sondés ont au contraire, une perception très claire de leur situation. Ils réalisent en effet parfaitement qu’ils ne peuvent faire certains gestes basiques tous seuls, comme manger, faire leur toilette ou s’habiller. Sans parler de ce qu’ils ne peuvent plus pratiquer du tout, comme la conduite par exemple.

« Ils n’ont pas conscience du rôle des aidants » : faux !

Autre préjugé récurrent, celui selon lequel les malades ne se rendent pas compte de l’énergie déployée par leurs proches pour les accompagner. En réalité, ils sont très lucides sur leur perte d’autonomie et savent pertinemment que sans aide, ils ne pourraient assumer leur quotidien.

« Ils se sentent trop peu soutenus » : faux !

Le sondage révèle que 75% d’entre eux se sentent bien entourés par leur famille. Une famille. Ils craignent d’ailleurs souvent de trop solliciter leurs proches.

Vos commentaires