Rigueur : médicaments plus chers pour les retraités espagnols

Droits des patients
Rigueur : médicaments plus chers pour les retraités espagnols

 

Selon Ana Mato, ministre de la Santé, l’Espagne serait le deuxième pays du monde en matière de consommation de médicaments. Et une partie d’entre eux finiraient à la décharge : on parle de 3 700 tonnes de produits périmés ou pas utilisés qui auraient été détruits en 2011.

Une des raisons qui abouti à ce gâchis de médicaments serait que les Espagnols n’en paient qu’une partie, tandis que d’autres, les retraités ne les payaient pas du tout jusqu’à présent. Or les médicaments des retraités représenteraient les trois quarts des dépenses nationales de ce secteur qui atteignent 11 milliards d’euros par an.

Désormais, avec la réforme annoncée tout va changer. Les retraités assumeront 10% du prix des médicaments quand ils les achèteront en pharmacie. Ceci avec un maximum de 8 à 18 euros chaque mois selon l’état de leur revenus.

Et ceux qui travaillent, verront leur part augmenter : le reste à charge sur le prix des médicaments passera de 40 à 60%. Ces mesures sont bien sûr critiquées par l’opposition et les patients qui craignent l’instauration d’un système de santé à deux vitesses. Mais le gouvernement explique qu’il ne peut faire autrement et espère économiser ainsi 7 milliards d’euros par an.

Vos commentaires