Asthme : difficile à vivre pour les plus jeunes

Domicile
Asthme : difficile à vivre pour les plus jeunes

L’asthme représente un réel problème de santé publique. D’où l’importance de sensibiliser davantage aux risques de la maladie.
 
Cette maladie n’est pas limitée aux pays à hauts revenus et sévit partout dans le monde. Selon l’OMS, cette maladie affecterait  environ 235 millions de personnes.
L’asthme représente un réel handicap au quotidien. La gravité et la fréquence varient d’une personne à l’autre et la maladie se caractérise par des crises récurrentes où l’on observe des difficultés respiratoires et une respiration sifflante. Les symptômes peuvent se manifester plusieurs fois par jour et s’aggravent chez certains sujets lors d’un effort physique ou pendant la nuit. C’est très difficile à vivre pour les enfants, qui ont tendance à se sentir rejetés.

La pollution est souvent pointée du doigt car elle menace la santé des patients et serait en partie responsable de l’asthme. La fumée des cigarettes peut quant à elle entraîner des bronchiolites à répétition chez les enfants. Enfin, les appareils de chauffage et de climatisation contribuent à développer des allergies chez les personnes impliquant par la suite l’asthme.

Des études récentes ont par ailleurs montré qu’une nourriture  malsaine peut être un facteur de risque. Additifs, conservateurs… sont en cause.

En apprenant à mieux gérer sa maladie, le patient gagne en qualité de vie, mais cela suppose une certaine maturité. Il pourrait ainsi exercer des activités physiques et le plus important préserver sa fonction respiratoire. Cela aura indéniablement un impact sur sa vie active en évitant les absences répétées. Il s’avère donc nécessaire d’établir une relation rapprochée entre le patient et son médecin afin de suivre de près l’évolution de la maladie.

Vos commentaires