Le diabète peut il conduire à l’amputation ?

Diabète
Le diabète peut il conduire à l’amputation ?

Une infection du pied peut se produire chez un patient diabétique. Comment une maladie caractérisée par une mauvaise assimilation du glucose par l’organisme peut-elle conduire à cela ?

Un diabète survient lorsque l’organisme ne parvient pas à utiliser le glucose, lequel est censé rejoindre la circulation sanguine dans le cadre dy processus de digestion. Le taux de sucre augmente, stimuleant ainsi le pancréas. Cet organe libère alors une hormone, l’insuline, qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme. Une partie du sucre est immédiatement utilisée comme combustible par les tissus, le reste est stocké dans le foie.

Près de 70% des amputations seraient réalisées chez des patients de plus de 65 ans. En 2013, selon l’AFD, trois millions et demi de Français souffrent du diabète, auxquels s’ajouteraient environ 500.000 malades qui s’ignorent.

Quand le diabète est mal régulé, le sucre en circulation dans le sang provoque le rétrécissement des artères et une diminution de l’apport en oxygène lèse peu à peu certains nerfs (neuropathie), entraînant une perte de sensibilité nerveuse. Le rétrécissement peut également atteindre des vaisseaux sanguins de petits calibres (des artérioles) qui sont répartis entre le genou et les orteils ; car la diminution d’oxygénation empêche la cicatrisation.

Ne ressentant plus la douleur, le patient ne s’inquiète pas des différentes lésions qui peuvent apparaître à la surface de ses membres. En l’absence de cicatrisation, l’infection progresse rapidement. Une gangrène peut alors débuter. Si rien n’est fait à temps pour rétablir la circulation des zones asphyxiées, l’amputation sera inévitable.

Vos commentaires