Interview de Corinne Le Goff, Présidente de la Fondation Roche

Associations
Interview de Corinne Le Goff, Présidente de la Fondation Roche

Quel bilan faîtes-vous à l’occasion du 10ème anniversaire de la Fondation Roche?

Un bilan positif. En 10 ans nous avons soutenu près de 50 projets pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladie chronique et de leur entourage. Nous avons également soutenu 5 bourses de recherche. Soit 2,4 millions d’euros alloués.

Nous avons organisé 11 rencontres et certaines d’entre elles comme les rencontres annuelles de la maladie chronique ont réuni l’ensemble des acteurs de santé, institutionnels, professionnels de santé, associations de patients et patients. La réflexion de tous a permis la publication des « 7 résolutions pour mieux vivre au quotidien avec une maladie chronique ».

Quels sont, selon vous, le/les fait(s) le/les plus marquant(s) au cours de ces dix années ?

Pour moi c’est la prise de parole des patients. Le patient s’exprimant davantage fait mieux valoir ses droits grâce aux associations de patients. Le patient est plus informé qu’auparavant et a le doit à Internet.

Le patient communique davantage avec son médecin mais avec d’autres patients également. Voix des Patients, une initiative de notre Fondation, est un média d’information et une tribune d’expression où les patients peuvent échanger entre eux. Voix des Patients est d’ailleurs la première communauté autour de la maladie chronique.

Avez-vous le sentiment, que grâce au travail de la fondation, les tabous sur la maladie sont désormais tombés ?

Le Fondation Roche a fait bouger les lignes, et nous avons participé à la mobilisation sur les maladies chroniques. Il y a 10 ans personne n’en parlait vraiment aussi ouvertement. Ce n’est qu’en 2007 que le Ministère de la Santé a mis en place un plan pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques. Parmi les maladies chroniques il y a le cancer. Là les tabous sont tombés, de nos jours on en parle davantage.

L’engagement de la fondation a-t-il évolué depuis sa création ?

Tout à fait. Lorsqu’en 2004 la fondation Roche a été créée il s’agissait d’améliorer la qualité de vie des personnes malades et de leur entourage. Pendant 10 ans la Fondation Roche a constaté les fragilités et les souffrances provoquées par la maladie de longue durée. D’ailleurs la maladie est source d’inégalités ou les accentue. Aussi à l’occasion du 10ème anniversaire, nous avons repensé notre engagement et aujourd’hui nous voulons nous mobiliser pour lutter contre les inégalités d’accès à la santé.

Ces inégalités d’accès à la santé sont de trois ordres :
Territoriales : on constate que le risque de cancer est deux fois plus important dans le Nord-Pas-de-Calais qu’à Paris ou dans le sud de la France
Economiques : 1 français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour des raisons financières
Sociales : à 35 ans, un cadre a une espérance de vie supérieure de 7 ans à celle d’un ouvrier

Comment envisagez-vous l’action de la Fondation Roche dans les 10 prochaines années avec son nouvel engagement ?

Avec le nouveau conseil d’administration de la Fondation nous allons définir notre plan d’action qui visera à informer et animer le débat public, prévenir les inégalités et faciliter l’accès à l’innovation.

Vos commentaires