Maladie des organes inversés : le courage d’un enfant

Maladie des organes inversés : le courage d’un enfant

Le petit Imad, aujourd’hui âgé de 10 ans, a ému la France entière en témoignant de sa maladie – celle, peu connue, des organes inversés – quand il n’avait que 5 ans.

Son cœur est à droite et tous les autres organes sont à gauche. Ses reins étaient bloqués. Après qu’une tumeur ait été repérée dans son intestin, il avait contracté un AVC. Ce tableau très sombre aurait pu laisser imaginer un enfant triste et replié sur lui même. Imad est tout le contraire : ouvert, joyeux et enthousiaste.

Sa combattivité et sa maturité forcent l’admiration. Transféré en urgence en France en 2013, il avait été greffé d’un rein, donné par son père.

Je combats, je combats. Chaque maladie que j’aurais, je combattrai,

avait-il témoigné, avec un courage, une éloquence et une intelligence décapants, dans l’émission Sept à huit.

Il a toujours rassuré ses parents et ses proches, finalement plus inquiets que lui même. Derrière ses lunettes rondes qui lui mangent le visage, on perçoit un regard pétillant. Aujourd’hui, il donne des conseils à d’autres enfants rongés par la maladie.

Je ne lâche pas, je lâche rien,

déclare-t-il. Une détermination et une force de caractère qui lui permettent de tenir le choc. L’enfant sera prochainement reçu par le président tunisien Bouteflika et de grandes stars du ballon rond.

Vos commentaires