Prévention contre le VIH : le combat continue

VIH / Sida
Prévention contre le VIH : le combat continue

Se faire dépister, c’est prendre soin de son avenir.

Tel est le message au coeur de la campagne de sensibilisation de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé). Car, si la lutte contre le sida a changé de visage, si les médicaments sont aujourd’hui plus efficaces qu’hier, l’épidémie est toujours là et il est plus que jamais nécessaire de se protéger.

6600 personnes ont découvert leur séropositivité en 2014, en France. Ce nombre, stable depuis 2007, témoigne d’un échec de la prévention. Près de 30 000 personnes ignorent encore aujourd’hui leur séropositivité. C’est la raison pour laquelle il demeure essentiel de poursuivre l’effort d’information et de prévention notamment auprès des populations les plus vulnérables. L’autotest de dépistage du sida, en vente libre depuis juillet 2015, pourrait être un moyen de favoriser le dépistage. Tout comme l’accès au traitement, le plus tôt possible après la contamination, permet de faire reculer efficacement la maladie. L’OMS recommande aussi désormais de proposer un traitement antirétroviral préventif à toute personne exposée à un risque «substantiel» d’infection par le VIH. Cette mesure de prophylaxie préexposition (PrEP) réduit le risque d’être infecté d’environ 75%.

Vos commentaires

Facebook live : Notre expert répond à vos questions

C'était le 20 novembre à 21h, sur la page Facebook de Voix des patients pour apprendre tout ce que vous aviez toujours voulu savoir sur les droits des patients sans jamais oser le demander !

Revoir le live