Que pensent les patients du parcours de soins ?

Hôpital
Que pensent les patients du parcours de soins ?

Une récente enquête IFOP/Coopération révèlent qu’aux yeux des Français, le médecin généraliste joue un rôle important, mais que le suivi des patients devrait être meilleur.

Pas moins de 1 000 personnes de plus de 18 ans ont été interrogées dans le cadre de ce sondage. Il en ressort que les usagers savent parfaitement qu’il est nécessaire de déclarer un médecin traitant et 78% d’entre eux font le lien avec le parcours de soins coordonné. En revanche, seulement 19% d’entre eux déclarent consulter un spécialiste directement de leur propre initiative.

Quant aux 500 professionnels de santé interrogés (infirmiers, médecins généralistes, sage femmes…), ils ont le sentiment de bien connaître les spécialistes vers qui adresser leurs patients, mais estiment que ces derniers ne sont pas assez bien informés sur le parcours de soins. En matière de démocratie sanitaire, il semble donc qu’il reste beaucoup à faire.

Sans surprises, les urgences de l’hôpital sont largement pointées du doigt dans ce sondage. 80% des sondés pensent qu’il faut les désengorger et proposent pour cela de développer les médecins de garde en ville. Si les médecins généralistes sont les moins nombreux à partager cet avis, en revanche les spécialistes, les pharmaciens et surtout les infirmiers y sont favorables.

Accroître la qualité de vie des patients

Gérard Raymond, Secrétaire général de la Fédération française des Diabétiques (AFD), se félicite de la confiance des Français en leur médecin généraliste, mais estime néanmoins que le parcours de soin devrait investir davantage le champ de la qualité de vie des patients. Et surtout que le suivi devrait être meilleur :

7 000 patients diabétiques par an entrent en insuffisance rénale terminale et 10 000 subissent une amputation des membres inférieurs.

Les patients consultent trop rarement leur ophtalmologiste ou leur dentiste, alors que ces visites sont pourtant inscrites dans le parcours de soin.

En ce qui concerne plus précisément les patients victimes d’un cancer, mais aussi leurs proches, les attentes sont nombreuses concernant l’amélioration du parcours de soins, comme le rappelle Guy Laurent, Professeur en Hématologie au CHU de Toulouse. Dans l’article Un véritable parcours du combattant publié sur Voix des Patients, il préconise la multiplication de postes d’infirmières coordinatrices et souhaite qu’elles contribuent à la prise en charge de l’après-cancer.

Un meilleur suivi des patients souffrant de maladies chroniques : telle est donc l’une des principales revendications des Français!

Vos commentaires