8 choses à savoir si je veux donner mon sang

8 choses à savoir si je veux donner mon sang

A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang qui a lieu ce 14 juin, Voix des Patients revient sur les informations nécessaires à connaître avant de se porter candidats.

1. Qu’est-ce que la Journée mondiale des donneurs de sang ?

Instaurée en 2004 à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette journée, célébrée tous les 14 juin, a vocation à promouvoir le don de sang bénévole, mais aussi à remercier les donneurs et à inciter les non-donneurs à effectuer ce geste solidaire.

C’est aussi l’occasion de rendre hommage à Karl Landsteiner, un médecin et biologiste autrichien, qui a découvert les groupes sanguins et les a classés en système ABO.

2. A quoi ça sert de donner son sang ?

Les raisons pour donner son sang sont nombreuses. Cela permet de venir en aide aux malades (cancer, leucémie, sida…), aux opérés, aux grands brûlés, aux femmes enceintes en cas d’accouchements difficiles, aux hémophiles, aux accidentés de la route…

3. Qui peut donner son sang ?

Il faut impérativement avoir entre 18 et 70 ans. A noter, les personnes de plus de 60 ans sont soumises à l’approbation d’un médecin de collecte de l’EFS (établissement français du sang).

A savoir, il faut peser au minimum 50 kg et être en bonne santé.

4. Où donner ?

L’Établissement français du sang compte 152 sites de collecte fixes répartis partout en France. Mais quelque 40.000 collectes mobiles par an sont organisées. Les dons de sang se font généralement sans rendez-vous, contrairement aux dons de plaquettes et de plasma qui nécessitent des appareils et donc davantage d’organisation. La liste des sites fixes et des collectes mobiles avec les villes et les horaires est disponible sur le site de l’EFS. En tapant le nom de votre ville ou votre code postal, le site vous indiquera tous les lieux de collecte les plus proches.

5. Comment se passe le don du sang ?

Le don est précédé par un questionnaire et un entretien avec un médecin qui posera des questions sur votre état de santé. Le prélèvement lui même ne dure pas plus de 10 minutes. Entre 420 et 480 ml de sang sont prélevés, en fonction du poids du donneur.

En comptant le temps de repos et de collation qui suit le prélèvement, il faut prévoir environ 45 minutes. Un don de plasma dure au total entre 1 et 1H30. Le don de plaquettes lui est plus long et dure au minimum 1H30.

A savoir : il faut respecter un délai d’au moins 8 semaines entre 2 dons de sang. Une femme peut donner son sang au maximum 4 fois par an, un homme 6 fois par an.

6. Quelles sont les valeurs qui fondent le don de sang ?

L’anonymat : seul l’EFS connaît l’identité du donneur et du receveur, ainsi que les données le concernant.
Le volontariat : il s’agit d’un acte libre, sans aucune contrainte ;
Le non-profit : le sang et les produits sanguins ne peuvent être source de profit ;
Le bénévolat : le don de sang ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit.

7. Puis-je donner mon sang si je suis atteint d’une maladie chronique ?

Un traitement médicamenteux n’est pas forcément incompatible avec le don du sang. Cependant, il faut le signaler au médecin de la collecte qui renseignera sur le délai à respecter.

8. Quelles sont les contre-indications temporaires entraînant un délai avant un don?

L’anémie suppose de respecter un délai de 6 mois. Après une grossesse, un accouchement, ou une interruption volontaire de grossesse, il faut attendre au moins 6 mois avant de donner son sang afin d’éviter les risques d’anémie.

En cas de tension artérielle basse ou au contraire trop élevée, il faut attendre que le médecin de l’équipe de collecte constate une normalisation. Les personnes atteintes d’épilepsie doivent attendre trois ans après la dernière crise et l’arrêt du traitement.

Après une infection ou une fièvre de plus de 38°, il faut attendre 2 semaines après la fin des symptômes. En cas de contact récent avec une personne atteinte de maladie contagieuse, le délai varie selon la période d’incubation.

Après des soins dentaires, il est recommandé d’attendre 1 jour à 1 semaine. Après une exposition à risque d’infection par voie sexuelle (syphilis, hépatite B, infection à VIH), il faut attendre d’avoir les résultats des tests sanguins. Les hommes ayant eu des relations sexuelles avec des hommes peuvent donner leur sang s’ils n’ont pas eu de relations homosexuelles pendant un an. Après une intervention chirurgicale ou une endoscopie, il faut attendre 7 jours à 4 mois.

Suite à un accident d’exposition au sang (piercing, oreilles percées, tatouages, acupuncture…), il faut attendre 4 mois. Les personnes ayant séjourné dans un pays où sévit le paludisme, la maladie de Chagas, l’infection par le West Nile virus ou le Chikungunya doivent attendre entre 3 semaines et 4 mois.

Vos commentaires