Bientôt des versions génériques pour les trithérapies

VIH / Sida
Bientôt des versions génériques pour les trithérapies

A la fin de l’année, cinq molécules utilisées pour les trithérapies seront « généricables ». Le coût des traitements pourrait ainsi baisser de 60%.

C’est un progrès de taille dans le traitement du sida. Les médicaments de trithérapie devraient bientôt voir le jour en version générique. Lors du 15e congrès de la Société française de lutte contre le sida (SFLS), cette nouvelle a été annoncée pour la fin de l’année : cinq molécules seront ainsi « généricables » avant 2015. Selon les chiffres du Comité économique des médicaments, cela entraînerait une baisse du coûts des traitements de 60% en moyenne.

Le passage vers les génériques devrait donc se faire rapidement. Une bascule qui ne semble pas inquiéter les patients, d’après une étude réalisée par un médecin infectiologue du CHU de Clermont-Ferrand : il a interrogé 556 patients, qui ont en moyenne treize années d’évolution de la maladie. 76% des patients interrogés acceptent les génériques en général, et 55% leur font confiance. En revanche, le taux d’acceptation chute à 17% si la bascule vers les génériques doit se traduire par une augmentation du nombre de comprimés à prendre. Et c’est bien là que demeure le point d’interrogation, puisque la plupart des traitements du sida sont des combinaisons de plusieurs molécules… Dont certaines seulement sont « généricables ».

Vos commentaires