Biopsie & cancer du poumon : pourquoi détecter la mutation du gène ALK ?

Après avoir posé le diagnostic de cancer du poumon, votre oncologue ou votre pneumologue peut être amené à vous faire passer une biopsie. Cet examen permet d’analyser un infime fragment de votre tumeur pour détecter la présence éventuelle de mutations génétiques, telles que le réarrangement du gène ALK. Cette analyse est essentielle car elle va influencer votre prise en charge.

L’ADN est le support de notre patrimoine génétique. Des erreurs d’écriture dans ce patrimoine peuvent être à l’origine de maladies dont le cancer. Certaines de ces mutations sont maintenant utilisées pour caractériser une tumeur et ainsi établir un diagnostic plus précis ou encore prédire la sensibilité et/ou la résistance à certains traitements.

Des analyses de laboratoire permettent aujourd’hui de lire l’ADN des cellules malades de façon à définir les caractéristiques des molécules qui composent une tumeur. Tel un code barre, cette analyse met en évidence une signature génomique du cancer et ouvre la voie à la médecine personnalisée.

Dans le cas du cancer du poumon ALK+, la signature génomique (appelée réarrangement ALK+) est d’autant plus importante qu’elle permet d’accéder à des traitements ciblant spécifiquement cette mutation génétique : les thérapies ciblées.

Zoom sur le réarrangement du gène ALK en cas de cancer du poumon

Retrouvez 3 fiches infos simples et claires pour mieux comprendre :

Cancer du poumon ALK+

Vous souhaitez en savoir plus sur votre maladie et votre thérapie orale ? Adopter une bonne hygiène de vie ? Améliorer votre bien-être ?
Pouvoir compter sur vos proches ? Savoir réaliser vos démarches quotidiennes ? Positive ALKitude est là pour vous aider avec un concentré d’information pour faire face au quotidien.

Accéder à Positive Alkitude


Autres articles susceptibles de vous intéresser…

M-FR-00003497-1.0 – Établi en mars 2021