Évitez que votre sperme ne parte en fumée !

Évitez que votre sperme ne parte en fumée !

Au delà des problémes d’addiction, on sait que le tabac est très dangereux pour la santé. On sait moins en revanche qu’il réduit le sperme en cendres.

Les 4000 substances libérées par la combustion du tabac, non seulement entraînent des dysfonctions érectiles, mais sont aussi très nuisibles pour les spermatozoïdes des fumeurs.

Une altération des spermatozoïdes..

Des chercheurs américains, israéliens et brésiliens ont recensé les 15 000 publications scientifiques portant sur le lien entre tabac et sperme et ont réalisé une vaste étude. Ils prouvent que les spermatozoïdes des fumeurs vont moins vite, sont moins nombreux dans un volume donné et ont une forme atypique. Cela rend difficile l’accès à l’ovule.
Plus la consommation de tabac est importante, plus il y a de spermatozoïdes présentant une forme anormale. Une triste réalité qui les rend inaptes à féconder les ovocytes.

… et des conséquences qui vont bien au-delà

Mesdames, vous n’êtes pas épargnés par la propension de Monsieur à fumer : diminution des chances de grossesses et augmentation du risque de fausse-couche. Sans parler des anomalies embryonnaires après la fécondation. Le liquide séminal, qui compose la majorité du sperme et a vocation à transporter les spermatozoïdes dans le vagin, devient un milieu toxique.

Est-ce réversible?

Seules deux études suggèrent que l’arrêt du tabac est associé à une amélioration de la qualité du sperme. Bien sûr, la propension au tabagisme n’est pas le seul facteur contribuant à la plus ou moins qualité du sperme : l’âge, la prise de médicaments, le poids, l’alimentation, la pollution, les pesticides, les perturbateurs endocriniens et même les ondes wifi ont un impact sur ce précieux liquide.

Vos commentaires

Facebook live : Posez vos questions à notre expert

Rendez-vous le 20 novembre à 21h, sur la page Facebook de Voix des patients pour apprendre tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les droits des patients sans jamais oser le demander !

Poser une question