La dépression : un vrai enjeu de santé publique

Mes soins
La dépression : un vrai enjeu de santé publique

Ce mercredi 10 octobre, l’OMS a choisi de se pencher sur ce mal encore très largement tabou. Tristesse, perte d’intérêt, de plaisir, sentiments de culpabilité, dévalorisation de soi, sommeil et appétit perturbés, fatigue et problèmes de concentration… près de 5% de la population mondiale est concernée.

Comme l’a expliqué Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS, « la dépression est une maladie universelle, qui touche les riches, les pauvres, les femmes, les hommes, les jeunes et les personnes âgées ». Il existe des traitements très efficaces contre la dépression, mais moins de la moitié des dépressifs reçoivent les soins dont ils ont besoin.

Selon une étude de l’OMS, un million de personnes se suicident dans le monde chaque année, dont la moitié souffrent de dépression. Cette maladie peut être provoquée par des facteurs sociaux, psychologiques, biologiques et parfois physiques mais aussi par des difficultés économiques. Toutefois, le nombre de femmes atteintes de dépression est deux fois plus élevé que chez les hommes. L’objectif de l’OMS est donc de faire un travail d’information auprès des professionnels de santé, mais aussi du grand public. Cette sensibilisation est essentielle car plus le traitement est mis en route de bonne heure, plus il est efficace. Il est donc important de reconnaître sa situation et de chercher de l’aide.

Vos commentaires