Le bilan diagnostique se déroule en plusieurs étapes.

L’examen clinique va permettre au médecin de faire un bilan de votre état général et d’identifier vos antécédents médicaux, vos facteurs de risque et une éventuelle dépendance tabagique. La mise en évidence et la localisation de la tumeur sont faites grâce à des examens d’imagerie (radiographie et/ou scanner thoracique, fibroscopie bronchique avec souvent une biopsie). L’équipe médicale va ensuite réaliser, à partir de la biopsie, une analyse précise du type de cancer pour identifier la
présence de facteurs pronostics de la réponse au traitement (PD-L1) et d’altérations moléculaires (translocations ALK, RET…).

Des examens complémentaires peuvent être effectués afin d’identifier la présence éventuelle de métastases dans l’organisme (scanner thoracique, échographie abdominale, tomographie par émissions de positons, IRM).

L’ensemble des informations recueillies sera nécessaire pour adapter le traitement – chimiothérapie,
thérapies ciblées mais aussi immunothérapie pour stimuler les défenses immunitaires du patient contre les cellules cancéreuses – et obtenir une réponse optimale1.

Lexique1

Cancer du poumon traité par immunothérapie : prélèvement d’un échantillon de cellules ou de tissu en vue de le faire analyser par un anatomopathologiste. Le médecin peut réaliser une biopsie avec ou sans anesthésie (locale ou générale). Les techniques utilisées pour le prélèvement (endoscopie, chirurgie, ponction, etc.) dépendent de l’endroit où est placée la tumeur et du type de tissu à analyser. L’échantillon de cellules ou de tissu est ensuite examiné par un médecin anatomopathologiste.

Echographie : examen qui permet de regarder l’intérieur du corps à travers la peau. Le médecin fait glisser sur la zone du corps à examiner une sonde qui produit des ultrasons (vibrations non audibles par l’oreille humaine). Quand ils rencontrent des tissus, les ultrasons rebondissent vers la sonde sous forme d’échos. Captés par un ordinateur, les échos sont transformés en images sur un écran.

Fibroscopie : technique qui utilise un fibroscope, tube fin et souple, pourvu d’une source de lumière et relié à une micro-caméra. Dans la fibroscopie bronchique, le fibroscope est introduit par une narine à l’intérieur de la trachée et des bronches.

IRM (imagerie par résonance magnétique) : technique d’examen qui consiste à créer des images précises d’une partie du corps, grâce à des ondes (comme les ondes radio) et un champ magnétique. Les images sont reconstituées par un ordinateur et interprétées par un radiologue. Pendant l’examen, l’injection d’un produit (dit produit de contraste) peut être nécessaire pour améliorer la qualité de l’image.

Métastase : tumeur formée à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d’une première tumeur (tumeur primitive) et qui ont migré par les vaisseaux lymphatiques ou les vaisseaux sanguins dans une autre partie du corps où elles se sont installées.

Radiographie : examen qui permet d’obtenir des images d’une partie du corps à l’aide de rayons X, également appelés photons X. Une radio est un examen d’imagerie médicale.

Scanner : examen d’imagerie médicale qui permet d’obtenir des images du corps en coupes à l’aide de rayons X. Les images sont reconstituées par ordinateur, ce qui permet une analyse précise de différentes régions du corps. On parle aussi de tomodensitométrie ou TDM. Le terme scanner désigne aussi l’appareil utilisé pour réaliser cet examen.

Tomographie par émission de positons (TEP) : Examen de médecine nucléaire qui permet d’obtenir des images précises du corps en coupes fines grâce à l’injection d’un produit faiblement radioactif. Ce traceur se fixe sur les cellules cancéreuses et permet ainsi de les repérer. Les images obtenues sur ordinateur sont reconstituées en trois dimensions (3D). Cet examen est aussi appelé TEP Scan ou PETscan.

Translocation : déplacement d’un fragment d’un chromosome sur un autre chromosome ou échange de fragments de chromosome entre des chromosomes différents. On parle aussi de réarrangement ou de remaniement. La translocation est un type d’altération moléculaire dans la tumeur mais pas une mutation.

Cancer du poumon traité par immunothérapie

Vous aimeriez avoir plus de précisions sur votre maladie et son traitement ?
Découvrir comment améliorer votre hygiène de vie et votre bien-être ?
Echanger de façon optimale avec vos proches ou d’autres patients ?
mONCOtidien est à vos côtés avec un condensé d’informations.

Accéder à mONCOtidien

Sources :
1. InCa. Les cancers en France. 2017.


Autres articles susceptibles de vous intéresser…

Biopsie & Mutations

Pourquoi une biopsie est-elle requise avant l’initiation du traitement ?

Suivi & Examens

Comment se déroule la prise en charge médicale ? Quels sont les interlocuteurs aux différentes étapes du suivi ?

Aides

Quelles sont les aides possibles ? Quelles démarches pour y avoir droit ? Vers qui se diriger pour avoir un accompagnement ?

M-FR-00006131-1.0 – Établi en décembre 2022

picarda2

Articles récents

L’évaluation de la douleur infantile

Comment prendre en charge correctement un enfant qui souffre ? Comment évaluer la douleur d’un…

6 jours ago

« Je me suis donné le droit d’aller mal, et de le dire »

Atteinte d’une sclérose en plaques, Isabelle a toujours donné le change, pour éviter « d’importuner son…

2 semaines ago

Juste après sa grossesse, elle est touchée par une thyroïdite de Hashimoto

Après sa grossesse, Sophie se sentait fatiguée, apathique et surtout gonflée. Elle raconte les difficultés…

2 semaines ago

« J’avais des gastrites à répétition »

À 46 ans, Julie a découvert qu’elle avait un helicobacter pylori. Elle raconte comment elle…

4 semaines ago

Les astuces de Patricia pour retrouver calme et sérénité

Patricia s’occupe beaucoup de ses parents, atteints respectivement d’Alzheimer et de Parkinson. Elle-même souffre de…

1 mois ago

Au « Centre » d’un nouveau départ

Combiner rééducation fonctionnelle, soutien psychologique et accompagnement vers une réinsertion optimisée : c'est l'ambition que les…

1 mois ago