Définition du jour : la myopathie

Définition du jour : la myopathie

Les 5 et 6 décembre derniers s’est tenue une nouvelle édition du Téléthon, initié en 1987 par l’Association Française contre les Myopathies, dans le but de collecter des fonds pour financer la recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires et les maladies rares. A cette occasion, nous vous proposons de revoir la définition de la myopathie.

On désigne sous le terme « myopathie » l’ensemble des pathologies affectant les fibres musculaires, avec pour conséquences une perte progressive des capacités de contraction musculaire.

On distingue trois types de myopathies :

– dégénératives, c’est-à-dire causées par une anomalie génétique, elles apparaissent dès l’enfance ;

– métaboliques, soit résultant d’échanges défaillants au sein de l’organisme ;

– secondaires, apparues consécutivement à une intoxication ou à une maladie.

Progressives et irréversibles, on ne dispose à ce jour d’aucun moyen de guérir ces pathologies, mais une prise en charge adaptée permet de réduire l’ampleur des troubles et d’améliorer ainsi le confort et l’espérance de vie de celles et ceux qui en sont atteints.

 

Photo : © CedarchisCociredeF – Fotolia

Vos commentaires