Inégalité de traitement?

Inégalité de traitement?

Les femmes ont plus de risques que les hommes de décéder d’une crise cardiaque car leur malaise est souvent confondu avec une crise d’angoisse.
 
C’est ce que révèle une étude canadienne qui pointe de fréquentes erreurs de diagnostic. Des chercheurs de l’Université McGill de Montréal ont voulu comprendre pourquoi il y avait une telle différence de taux de mortalité entre les hommes et les femmes victimes d’infarctus.

Ils ont interrogé pour cela 1.123 patients âgés de 18 à 55 ans hospitalisés dans différents établissements canadiens, mais aussi dans un hôpital américain et un autre en Suisse.  Les femmes interrogées avaient des revenus plus modestes que les hommes participant à l’étude et davantage de risque de diabète ou d’hypertension artérielle, avaient des cas de maladie cardiaque dans leurs familles et étaient enfin plus sujettes à la dépression et à l’anxiété.

Vos commentaires