IRM : l’alarmante attente des patients

Cancers
IRM : l’alarmante attente des patients

37,7 jours, c’est l’attente moyenne avant de pouvoir passer un IRM. C’est ce que révèle une étude réalisée par Cemka-Eval pour l’association Imagerie Santé Avenir.

La raison ? La France souffre d’un sous-équipement en imagerie médicale. Du coup, les personnes patientent de façon interminable ; même lorsqu’il s’agit de cas urgents…

Un temps beaucoup trop important, notamment en cancérologie. Or, fait alarmant, une personne dont le médecin a prescrit un IRM parce qu’il soupçonne des métastases doit attendre en moyenne pas moins de 37,7 jours avant de passer l’examen demandé !

En outre, l’association Imagerie Santé Avenir déplore que le délai d’attente augmente rapidement d’année en année (plus d’une semaine en seulement un an).

Le faible nombre d’IRM par habitant est largement montré du doigt. « Le taux d’équipement de certains pays d’Europe Centrale (Slovénie, Croatie, etc) est en train de dépasser celui de la France », a d’ailleurs assuré l’association au journal régional La Dépêche.

En 2013, 38 nouvelles machines ont été installées dans les établissements de soins : un chiffre bien faible si l’on sait que le rythme nécessaire pour combler le retard français serait de 150 nouveaux IRM achetés chaque année.

 

Crédit photo : © Brad Pict – Fotolia.com

Vos commentaires