Les jeux vidéos pour lutter contre les symptômes sépiens

Les jeux vidéos pour lutter contre les symptômes sépiens

Réorganiser le cerveau grâce à des jeux vidéo : cette piste est explorée très sérieusement par des scientifiques.

Les jeux vidéo pourraient en effet atténuer les effets de la maladie. Paradoxalement, alors qu’ils sont parfois décriés pour leur aspect addictif ou violent, ils ont pourtant quelques vertus. Une étude menée auprès de patients atteints de sclérose en plaques révèle qu’on peut améliorer la connectivité neuronale chez une douzaine de patients grâce à un programme de réadaptation cognitive. Des chercheurs de la Harvard Medical School à Boston ont ainsi analysé les cas de 24 patients atteints de sclérose en plaques. Seuls 12 ont bénéficié de l’entraînement cérébral, les 12 autres constituaient un groupe témoin.

Implication des circuits neuronaux

En l’espace de deux mois, ils ont eu le droit à 40 séances de 30 minutes d’exercices chacun ! Avant, puis après, ils ont passé une série de tests cognitifs. Leur connectivité neuronale a par ailleurs été observée par IRM fonctionnelle. Les chercheurs ont ainsi pu constater une réorganisation des circuits neuronaux impliqués dans l’accomplissement des exercices proposés par le jeu. Ces progrès n’ont pas été observés dans le groupe témoin.

Les circuits sont en effet modifiés de façon à accroître l’extension des zones qui travaillent simultanément et la plasticité du cerveau a été accrue. Autrement dit, le fait de jouer permet de solliciter de nouveaux circuits neuronaux pour pallier la déficience de ceux touchés par la démyélinisation.

Il ne s’agit pas pour autant de prescrire à tous les malades des séances de jeu d’entraînement cérébral, mais ces expérimentations révèlent toutefois qu’un entraînement cérébral permet bel et bien de rééduquer le cerveau de façon à atténuer les signes de la maladie.

Vos commentaires