L’asthme : une maladie à ne pas prendre à la légère !

L’asthme : une maladie à ne pas prendre à la légère !

Sensibiliser et informer le public pour combattre les idées reçues et faire évoluer les mentalités : tel est l’objectif de la Journée Mondiale de l’Asthme qui se tient aujourd’hui.

Journée Mondiale de l’asthme, mardi 2 mai 2017

L’objectif est de faire en sorte que l’asthme soit davantage diagnostiqué et mieux pris en charge. Pour cela, diverses actions sont menées à travers la France. En parallèle, une campagne d’information est déployée sur les réseaux sociaux, via des films qui mettent en scène des adolescents, afin de les convaincre que la meilleure façon d’oublier son asthme, c’est d’apprendre à le traiter pour le dominer.

L’asthme est une maladie chronique qu’il convient en effet de ne pas prendre « à la légère ». En effet, même quand on ne souffre pas d’asthme sévère, on peut faire des crises très graves. Trop d’adolescents négligent leur traitement, s’exposant ainsi à de graves complications. Chaque année, force est de comptabiliser 60 000 hospitalisations en urgence.

L’importance des traitements

Pour mieux faire prendre conscience aux patients de l’importance des traitements, l’éducation thérapeutique est fondamentale. Des cours pour enfants et adultes ont vu le jour, de même que des vidéos explicatives sur le web. Et ce d’autant plus qu’il n’existe pas un asthme, mais des asthmes. C’est la raison pour laquelle il est important de passer des explorations fonctionnelles respiratoires (EFR). En effet, pour définir un traitement adapté, il faut avant tout, apprécier la sévérité de la maladie et ses causes.

 

 

Maladie chronique inflammatoire, l’asthme résulte souvent de l’association d’une prédisposition génétique et de l’exposition à des substances et particules environnementales inhalées, tels que les allergènes (moisissures, acariens, pollen), la fumée du tabac ou la pollution de l’air. Lors d’une crise, la paroi des bronches se gonfle, entraînant un rétrécissement de son diamètre et donc des difficultés respiratoires. Ces symptômes peuvent se manifester lors d’un effort physique ou d’émotions fortes.

235 millions d’asthmatiques dans le monde

On compte pas moins de 235 millions d’asthmatiques dans le monde ! En France, plus de 4 millions de personnes sont affectées par cette maladie, soit 6,7% de la population. Première maladie chronique chez l’enfant, l’asthme reste sous-diagnostiqué et insuffisamment traité. D’où l’intérêt de se mobiliser !

 

 

Vos commentaires