Le glossaire du lymphome

Le glossaire du lymphome

Quand on est brutalement confronté à la réalité de la maladie, toute une série de termes techniques font leur apparition. Et ils ne sont pas toujours aisés à comprendre. Tour d’horizon lexical du lymphome avec ce glossaire.

  • Les adénopathies : permettent de révéler un lymphome. On désigne par là l’état pathologique d’un nœud lymphatique, aussi appelé ganglion lymphatique, comme par exemple le cou. Lorsque ces nœuds augmentent de volume (plus d’un centimètre), on parle d’adénopathie. Cette dernière est souvent d’origine infectieuse ou tumorale.
  • Allogreffe : transplantation de moelle osseuse ou de cellules souches prélevées sur une autre personne, appelée donneur. On parle aussi de greffe allogénique.

 

– A ne pas confondre avec l’autogreffe : transfusion de moelle osseuse ou de cellules souches prélevées sur le patient lui-même. On parle aussi de greffe autologue

 

  • Anticorps : protéine produite par certains globules blancs*, les lymphocytes* B, en réaction à un antigène*, protéine d’identification particulière d’une cellule étrangère ou anormale. L’anticorps reconnaît l’antigène comme élément étranger et cherche à le détruire.
  • Aplasie : diminution de la production, dans la moelle osseuse, des cellules souches hématopoïétiques qui sont à l’origine des différentes cellules du sang: les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Elle se traduit par une baisse du nombre de ces composants dans le sang, ce qui augmente notamment le risque d’infection. On parle aussi d’aplasie médullaire.
  • Biopsie : Prélèvement d’un fragment de tissu pour l’examiner au microscope. L’objectif est de rechercher d’éventuelles cellules cancéreuses afin d’établir un diagnostic.
  • Cellule mémoire : globule blanc (lymphocyte B et T) qui conserve la trace des intrusions d’agents étrangers dans l’organisme et se réactive si l’un de ces agents réapparaît.
  • Ganglion lymphatique : petit renflement sur le trajet des vaisseaux lymphatiques. Souvent disposés en chaîne ou en amas, les ganglions sont soit superficiels (dans le cou, l’aisselle, l’aine), soit profonds (dans l’abdomen, le thorax). Ils assurent un rôle essentiel dans la protection de l’organisme contre les infections notamment. Ils mesurent normalement moins d’un centimètre de diamètre. Si leur taille augmente anormalement, on parle d’adénopathie.
  • Hématologue : c’est un médecin spécialiste de l’hématologie, c’est-à-dire de la prise en charge, de la prévention, du diagnostic et du traitement des maladies du sang.
  • La lymphe : liquide translucide qui transporte des globules blancs, les lymphocytes, et évacue les déchets des cellules. La lymphe circule dans des vaisseaux appelés vaisseaux lymphatiques.
  • Lymphocyte : type de globule blanc*. Les lymphocytes sont impliqués dans les réactions de défense de l’organisme et sont chargés de lutter contre les infections. On distingue les lymphocytes T, également appelé « thymocyte » ou « cellule T », car c’est l’abréviation de thymus, l’organe dans lequel leur développement s’achève. Ces cellules sont responsables de l’immunité cellulaire. On distingue les lymphocytes T cytotoxiques (qui détruisent les cellules infectées), les lymphocytes T auxiliaires (des intermédiaires de la réponse immunitaire) et les lymphocytes T suppresseurs (qui aident à prévenir l’activation des lymphocytes auto-immuns). Les lymphocytes B jouent quant à eux un grand rôle dans l’immunité humorale. L’appellation « B » vient de mot « Bone » qui signifie « os » en anglais..Ces globules blancs ont pour rôle de fabriquer des protéines de la famille des immunoglobulines appelées anticorps

 

 

Un lymphome, aussi appelé lymphome malin ou lymphosarcome, est un cancer du système lymphatique qui se développe aux dépens des lymphocytes. Il est caractérisé par des proliférations cellulaires malignes , lesquelles se sont développées dans un organe lymphoïde secondaire , comme par exemple la rate ou encore tissus lymphoïdes associés aux muqueuses digestives et respiratoires

 

  • Lymphomes hodgkiniens : la maladie de Hodgkin est un type de lymphome caractérisé par la présence de grosses cellules atypiques, les cellules de Reed-Sternberg.
  • On la distingue des lymphomes non-hodgkiniens lesquels peuvent être indolents ou agressifs, en fonction de leur degré de malignité. Le lymphome folliculaire est le second lymphome le plus fréquent de l’adulte. Il est en augmentation régulière, surtout chez l’homme. Il est souvent tardivement détecté car indolent et disséminé au diagnostic.
  • La rate est l’organe lymphoïde le plus volumineux. Située au niveau de la 10e côte, elle joue un rôle dans l’immunité et dans le renouvellement des cellules sanguines.
  • Le système lymphatique fait référence au réseau, à sens unique, de vaisseaux lymphatiques. Ils naissent dans les différents tissus du corps pour rejoindre les ganglions, qui permettent la circulation et le nettoyage de la lymphe. On désigne aussi par « système lymphatique tous les organes où se trouvent de grandes quantités de globules blancs : les ganglions lymphatiques, les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses, de la moelle osseuse, mais aussi des organes tels que la rate ou le thymus.
  • Le thymus joue également un rôle dans l’auto-immunité. Cet organe est situé à hauteur des poumons, et supporte la différenciation et la sélection des lymphocytes T.
  • Les vaisseaux lymphatiques sont des structures valvulées à parois minces, composées de lymphangions. Ils transportent la lymphe à partir des tissus, via les ganglions lymphatiques, vers la circulation sanguine.

 

Vos commentaires