Le lymphome, 1er cancer chez les jeunes : le témoignage d’Anaïs

Cancers
Le lymphome, 1er cancer chez les jeunes : le témoignage d’Anaïs

Premier cancer chez l’adolescent et le jeune adulte, le lymphome reste malgré tout une maladie méconnue.

C’est le lymphome de Hodgkin qui touche le plus fréquemment les jeunes, en opposition aux lymphomes non hodgkiniens plus fréquents chez l’adulte plus âgé (retrouvez l’article de Voix Des Patients qui explique les différents types de lymphomes ici).

Cette forme de la maladie se soigne, heureusement, généralement très bien avec des taux de guérison proche de 90%.

A l’occasion de la 7ème journée mondiale du lymphome, en septembre 2013, l’émission de France 2 Télématin était allée à la rencontre d’Anaïs, une jeune femme pleine de vie de 27 ans diagnostiquée quatre ans plus tôt.

Chez elle, la maladie a été découverte après l’apparition d’un ganglion au niveau du cou. Au départ, son médecin a simplement pensé qu’il s’agissait une infection virale bénigne. « La difficulté du diagnostic d’un lymphome chez un adolescent est dûe à la présence de signes non spécifiques qui peuvent être juste une fatigue, de la toux, une gêne respiratoire, une douleur abdominale », explique le Dr Pauline Brice, hématologue à l’Hôpital Saint-Louis, à Paris (AP-HP).

Depuis, Anaïs a été soignée grâce à six cures de chimiothérapie, et elle est désormais maman d’un petit garçon. « C’est une vraie revanche sur la vie, et je le vis pleinement », se réjouit la jeune femme.

Pour découvrir l’intégralité de la chronique de Télématin et du témoignage d’Anaïs, c’est par ici.

 

Vos commentaires