La psy qui parle !

Cancers
La psy qui parle !

Psychologue en oncologie et en centre de douleurs chroniques, Audrey est l’auteure du blog « La Psy qui Parle ».

Psychologue depuis plus de six ans en service d’oncologie, elle travaille par ailleurs dans un centre de douleurs chroniques. C’est lors de sa dernière année d’étude qu’elle intègre un service d’oncologie : « j’ai pu découvrir un vrai travail d’équipe. Chacun des soignants apportait, à sa manière, sa pierre à l’édifice dans le parcours de soin du patient ».

J’ai apprécié le fait de pouvoir les suivre sur toute la durée de leur traitement ainsi que leurs proches. A ses yeux, c’est important d’échanger avec tous les professionnels du service car chacun apporte son propre regard et son ressenti vis-à-vis du patient. Elle apprécie cette approche globale.

Le titre de son blog peut surprendre. En effet, les psy sont généralement un peu en retrait. Quand elle est avec ses patients, Audrey les écoute religieusement. En parallèle, elle a eu envie de prendre la parole à son tour. « Il y a un an environ, après une journée de travail, je suis rentrée chez moi, très interpellée par le vécu de la dernière patiente rencontrée. Ma dernière patiente m’a dit des choses qui m’ont fait réagir, notamment qu’elle manquait cruellement d’informations. Je rencontre pourtant beaucoup de personnes dans ce cas là, mais ce jour-là j’avais besoin de poser les choses… Il fallait que j’écrive ce que j’avais sur le cœur, que je couche mes idées sur papier ! ». C’est ainsi qu’est né son blog, qu’elle a alimenté progressivement, afin d’apporter son aide aux patients.

Elle a constaté qu’il existait beaucoup de blogs mais avec un discours plus médical et factuel. Son idée à elle était vraiment de créer un lien de proximité avec les patients afin de leur apporter un maximum d’informations et de conseils et de les aider ainsi à rester acteurs de leur vie face au cancer. “Il s’agit de les aider à s’impliquer dans leur parcours de santé et à s’approprier ce qui leurs arrive”, précise-t-elle.   

Audrey souhaite aussi changer le regard sur les psychologues. « On nous voit souvent comme partenaire accessoire ou supplémentaire dans le processus de guérison, alors même que l’accompagnement psychologique a une place primordial face à l’épreuve du cancer », explique-t-elle. En effet, la souffrance est au moins autant psychologique que physique.

Elle a  choisi le format vidéo d’une part parce que ses articles avaient tendance à être trop longs et parce que cela rend le contenu plus dynamique . « J’ai longuement hésité avant de me lancer dans le format vidéo, j’avais peur de me montrer ! Et puis finalement, on se prend facilement au jeu », témoigne Audrey.

Ses chantiers pour l’avenir ?  « J’aimerais beaucoup passer de l’autre côté de la caméra et interviewer des patients, mais aussi aller interroger mes collègues de travail, présenter l’équipe du parcours de soins : sophrologue, socio-esthéticienne

http://www.lachainerose.fr/temoignage-cancer-audrey-une-psy-pas-comme-les-autres/

Vos commentaires