Septembre en or : retour sur la mobilisation contre les cancers de l’enfant

Associations
Septembre en or : retour sur la mobilisation contre les cancers de l’enfant

Pionnier dans la prise en charge des jeunes patients, l’institut Gustave Roussy est à l’origine de cette campagne d’envergure. Défis sportifs, opérations de sensibilisation, levée de fonds… sont au programme pour mobiliser contre la chose la plus impensable qui soit : la maladie d’un enfant.

Un cancer à 7 ans, sérieux ? Le visage de Noé, que l’on peut voir en grandes dimensions dans différents endroits de la capitale ne peut laisser indifférent. Il incarne la campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle ». Son père, Frédéric Lemos, a lancé en septembre 2017 pour Gustave Roussy une campagne qui porte une double ambition : sensibiliser à la cause et collecter 10 millions d’euros d’ici 2020 afin de tout mettre en œuvre pour guérir plus et mieux les enfants malades.

Le 15 septembre dernier, a eu lieu un défi sportif #ORduCommun au profit de la Fondation Gustave Roussy pour la recherche sur les cancers de l’enfant. Plus de 1 000 coureurs ont gravi les 59 étages de la la tour Montparnasse, laquelle affichait pour l’occasion sur sa façade une mosaïque de 1 000 visages d’enfants, de femmes et d’hommes, tous mobilisés contre les cancers pédiatriques. Ces cancers nécessitent des travaux de recherche spécifiques et coûteux, néanmoins indispensables pour sauver davantage de vies.

Le dynamisme de la campagne et la grande mobilisation de la société civile ont déjà permis de collecter 5 millions d’euros. Un succès qui permet de démarrer les projets avec une année d’avance sur le calendrier prévu, avec les recrutements d’un oncopédiatre, d’un chef de projet et d’un bio-informaticien qui travailleront notamment sur les axes immunologie et génétique ainsi que le lancement d’un essai clinique. Par ailleurs, les séquençages qui devaient démarrer en 2019 commenceront dès octobre.

Des progrès considérables

Les progrès de ces dernières décennies permettent à 80 % des jeunes patients de guérir dans les 5 ans suivant le diagnostic de la maladie, même si près de 2/3 d’entre eux garderont des séquelles à l’âge adulte. Pour les 20 % d’enfants en échec de traitement, la recherche est aujourd’hui le seul recours. Chaque année en France, 500 enfants et adolescents meurent d’un cancer et 6 000 en Europe. En France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents, soit un enfant sur 440. Le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus d’un an.

L’objectif des fonds collectés est de comprendre comment les cancers pédiatriques échappent au système immunitaire afin de développer des immunothérapies spécifiques et efficaces chez l’enfant et pour que les enfants puissent eux aussi bénéficier de la révolution de ces traitements. Il s’agit aussi de comprendre pourquoi les enfants ont un cancer. En effet, aujourd’hui seuls 10% des cancers de l’enfant peuvent être expliqués. D’où l’intérêt de mener des études génétiques pour identifier des gènes prédisposants à la maladie. Enfin, cette levée de fond doit aussi permettre de mieux dépister et prévenir les complications tardives des traitements donnés pendant l’enfance.

Pour faire un don de 5 euros, vous pouvez envoyer par SMS le mot ENFANT au 92 250 ou réaliser un don libre en ligne.

Vos commentaires