Édition spéciale : Femmes, on vous tire notre chapeau !

Dossiers spéciaux
Édition spéciale : Femmes, on vous tire notre chapeau !

Voix des patients dédie son édition spéciale du mois de mars à toutes les femmes. Piliers de la famille, il n’est pas rare qu’elles doivent encaisser la maladie tout en gérant une famille, et éventuellement les désillusions liées à la réaction de l’environnement professionnel.

Les femmes qui sont passées par là le savent, la situation est souvent extrêmement tendue et pénible. Pour les aidantes, le décor n’est pas plus rose. Ces mères, ces épouses, ces compagnes, ces sœurs, accompagnent avec empathie un proche, tout en tâchant de gérer leur vie active, quitte à ne plus avoir de vie du tout. Nous publions quelques chiffres sur le nombre de femmes touchées par différentes pathologies.

En cette journée de la femme, nous avons souhaité leur rendre hommage. Remercier toutes celles qui assument, qui gardent la tête haute, et qui luttent à la fois pour vivre et survivre dans l’océan de violences que représente la maladie. Un univers impitoyable que décrit parfaitement Catherine Cerisey, blogueuse et e-patiente engagée.

Cette femme courageuse prend plaisir à aider les autres, et force est de constater qu’elles ont besoin de soutien pour faire face à cette épreuve, car au delà des souffrances, elles se heurtent souvent à des environnements professionnels peu compréhensifs. L’exemple de Michelle, toutefois, est porteur d’espoir.

D’autres parviennent à transcender la maladie pour s’offrir une véritable renaissance, en mettant à profit l’expérience acquise pendant leur maladie pour se réinventer professionnellement.

Au delà des patientes et des aidantes, cette édition est aussi l’occasion de remercier les femmes médecins. Car elles aussi doivent jongler entre leur vie personnelle et professionnelle, tout en partageant des moments de solidarité, comme en témoigne Cécile Ranson, présidente de l’association des femmes médecins.

Certaines organisent des initiatives intéressantes, comme ces activités d’escrime pour les femmes atteintes du cancer du sein.

Nous aurons un petit mot aussi pour les hommes. Pour ceux qui soignent, comme le Dr André Nazac, gynécologue obstétricien à l’hôpital Bicêtre, qui encourage vivement les femmes à se faire dépister.

Mais aussi pour les hommes qui accompagnent dignement leurs femmes ou leurs compagnes. Retrouvez le témoignage de Jean-Luc, qui redore le blason de la gent masculine.

Bonne lecture et n’hésitez pas à partager avec nous votre vécu!

Copyright – iconogenic – fotolia

Vos commentaires